Accueil
Notre site sur facebook
Marnière sur la RD22 : les travaux démarrent le 21 janvier
Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
lecture audio

A cavité exceptionnelle, traitement exceptionnel : 600m3 de matériaux vont être injectés dans la marnière de la RD22. L’ouverture de la route est attendue pour avril 2019.

Sur la route départementale 22, au niveau de la commune de La Lande-Saint-Léger, les travaux de comblement de la marnière vont enfin démarrer. Après plusieurs mois d’expertises et d’obligations réglementaires, l’appel d’offres pour la réalisation des travaux a été attribué. Suite à une réunion préparatoire de chantier qui s’est tenue le 10 janvier 2019, l’entreprise a annoncé qu’elle démarrerait les travaux le 21 janvier.

Un budget de 250 000 € pour le Département

Plus de 250 000 € TTC vont être engagés par le Département de l’Eure pour sécuriser la RD22 et remettre en état la chaussée. Environ 600 m3 de matériaux de comblement vont devoir être injectés dans le sous-sol de la route, au moyen de forages, afin de reboucher l'ensemble des vides et décompressions de terrain constatés sous la route.

Temps de séchage et résistance

« Pour obtenir une résistance optimale, des temps de séchage des matériaux seront nécessaires », indique le responsable du dossier à la direction de la mobilité au Département de l’Eure. « Au vu des volumes importants, cette première phase devrait être terminée pour fin mars, sauf intempéries ou aléas de chantier susceptibles de décaler la réalisation de ces travaux particuliers. »

La remise en état de la route sera réalisée à l’issu des contrôles sur le comblement de la marnière. Pour les automobilistes, la réouverture la voie devrait avoir lieu en avril 2019.

 

 

> Lire l’article sur les raisons du traitement long du dossier de la marnière sur la RD22

 


Déviation depuis 1 an : la sécurité avant tout

Après un premier effondrement sur la route départementale 22 nécessitant la mise en place d’un alternat de circulation, un second affaissement, plus large, a conduit le Département à interrompre toute circulation publique en début d’année 2018. En effet, la sécurité des automobilistes reste la priorité quelle que soit la gêne occasionnée.

Un effondrement progressif

Dans les semaines qui ont suivi, l’effondrement a d’ailleurs poursuivi sa progression et l’étude des sols a révélé que la cavité s'étendait sous la chaussée encore en place et présentait un état de conservation médiocre. Une anomalie à plus de 24 mètres, soit l’équivalant d’un immeuble de 5 étages, a été décelée en juillet dernier lors de la seconde campagne de sondage.

Une profondeur exceptionnelle

Les services départementaux devaient avoir toutes les études géotechniques en main avant de déterminer avec précision la nature des travaux et lancer les appels d’offres. Le comblement de la cavité, de par sa profondeur inhabituelle, sollicitent des entreprises spécialisées qui, de ce fait, ont des délais d’intervention assez longs.

Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
Il n'y a actuellement aucun commentaire Commentez-contribuez
Votre pseudo
Votre commentaire
Attention! Votre responsabilité personnelle peut être engagée par vos commentaires. Faites preuve de courtoisie et de modération.

Cliquez ici pour nous signaler un contenu contrevenant aux conditions générales d'utilisation.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter