Accueil
Notre site sur facebook
Filature, collège, sécurité... au menu de la commission permanente
Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
lecture audio

Lors de la dernière commission permanente,l'avenir de la filature de Pont-Saint-Pierre a été évoqué.

Le Département a lancé une étude de faisabilité pour valoriser la filature Levavasseur, joyau du patrimoine industriel.

Quel avenir pour la filature ?

Le Département de l'Eure est propriétaire, depuis 1999, du site de la filature Levavasseur situé dans la vallée de l'Andelle sur la commune de Pont-Saint-Pierre. Ce site, d'une superficie totale de 18 000 m2 est un joyau du patrimoine industriel aujourd'hui très prisé.


Mais le patrimoine présent sur ce site est constitué en partie de ruines, la petite et la grande filature, ainsi que de trois autres bâtiments : la salle des machines, le bâtiment de l'horloge et l'atelier.

Que faire de ce patrimoine ? Comment reconvertir ces friches mais aussi sécuriser les lieux ? Pour assurer l'avenir de la filature, le Département vient de missionner l'Établissement public foncier de Normandie (l'EPFN) afin   d'effectuer non seulement un diagnostic sur l'état des bâtiments mais aussi un programme de sécurité globale le tout dans le cadre d'une réflexion sur la reconversion du site.

 

"Il s'agit de savoir comment nous pouvons valoriser ce site", explique le président, Pascal Lehongre. "À l'issue de cette étude, nous devrons être capables de décider si nous nous orientons vers une valorisation touristique, culturelle ou patrimoniale. "Une enveloppe de 48 000 euros a été allouée pour l'étude.


En bref

 

  • Reconstruction de collèges à Bernay et Pont-de-l'Arche

Les études avancent à grands pas concernant la reconstruction du collège le Hameau à Bernay et du collège Hyacinthe Langlois à Pont-de-l'Arche. Pour Bernay, c'est l'atelier d'architecture Créus Decrette qui a été retenu pour un montant de travaux estimé à près de 8 millions d'euros, tandis que l'Atelier des 2 Anges a été sélectionné pour Pont de l'Arche avec un coût prévisionnel de travaux de près de 10 millions d'euros HT. Ces deux cabinets d'architectes ont été retenus principalement pour la qualité architecturale des projets, la fonctionnalité des ouvrages, le respect des objectifs financiers et leurs démarches environnementales et énergétiques.

 

  • 9000 euros " pour vous faire marcher"

Le Département vient de verser une subvention de 9 000 euros au Comité départemental de la randonnée de l'Eure. Cette aide servira à promouvoir la randonnée pédestre et accompagner Eure Tourisme à détenir des tracés de randonnée. Il participe ainsi activement au Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée.

 

  • Vidéo protection à Crosville-la-Vieille et Saint-André-de-l'Eure :

L'État et le Département continuent de favoriser les équipements de vidéo-protections des espaces publics dans l'Eure. Lors de la dernière commission, les élus ont attribué une subvention de plus de 31 000 euros (sur un coût total de 157 000 euros) à la commune de Saint-André-de-l'Eure pour l'installation d'un système de vidéo-protection des espaces publics communaux. Et une subvention de plus de 2 000 euros (sur un coût total de près de 11 000 euros) est destinée à la commune de Crosville-la-Vieille, près du Neubourg, pour s'équiper d'un système de vidéo-protection afin de protéger la zone artisanale. "La vidéo-protection déplace la délinquance", soulignait Jean-Paul Legendre. "Mais dans les communes voisines, là où la délinquance s'installe, l'État ne suit plus." Problème constaté par le président Lehongre : "Clairement, les communes ne peuvent pas, seules, financer ces équipements. Et si tout le monde s'y est mis, c'est parce que l'aide de l'État est très intéressante." Sur ces équipements, après validation des dossiers par l'État, le Département participe à hauteur de 20%.

 

  • Émanville : deux nouveaux radars

Rassurez-vous. Il s'agit de deux radars dits "pédagogiques". Ils seront installés, en même temps que trois ralentisseurs, à l'entrée de la commune, sur la route départementale 37. Le financement est assuré par la commune avec une participation du Département. Le montant des travaux s'élève à  15 000 euros. La commune s'engage à assurer l'entretien des aménagements. Une convention a été signée avec le Département car les travaux s'effectuent sur le domaine public routier départemental.

 

  • Caugé : 60 000 euros pour " le mille club"

Le Département a accordé une subvention de 60 000 euros à la commune de Caugé pour la reconversion de son association "Le mille club" en halle couverte. L'ensemble des travaux s'élève à plus de 275 000 euros.
 

Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
Il n'y a actuellement aucun commentaire Commentez-contribuez
Votre pseudo
Votre commentaire
Attention! Votre responsabilité personnelle peut être engagée par vos commentaires. Faites preuve de courtoisie et de modération.

Cliquez ici pour nous signaler un contenu contrevenant aux conditions générales d'utilisation.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter