Conserver les fleurs des champs
Notre site sur facebook
titre
dernière mise à jour le 22/06/2018
photo article
Photo S.Maguin - Bouafles – prix facebook 2014
lecture audio

Bleuets, coquelicots... les plantes messicoles, plus couramment appelés fleurs des champs, sont des espèces primordiales pour certains insectes et oiseaux. En forte régression dans l'Eure, elles font l'objet d'un plan départemental d'actions, une première en France. Ce projet s'appuie sur la mise en place d'un réseau professionnel et associatif mais aussi sur l'ensemble des Eurois. Chacun peut participer, à travers le concours photo "A la recherche des fleurs des champs" lancé par le Département, ainsi que l'observatoire national des plantes messicoles réalisé par Tela Botanica.

97 plantes messicoles en Haute-Normandie

La flore sauvage régionale de Haute-Normandie comporte environ 1 500 plantes dont 97 sont des messicoles. Les messicoles sont les fleurs qui poussent quasiment exclusivement dans les moissons. Bleuets et coquelicots sont les plus connues. Ces espèces sont aujourd'hui en forte régression, notamment du fait de la modification des pratiques agricoles et l'utilisation des herbicides. Ainsi, sur les 97 messicoles recensées dans le département de l'Eure, 22 sont présumées disparues parmi lesquelles la Nielle des blés.

Pourtant, ces espèces ont un rôle primordial dans la préservation de la biodiversité, notamment pour les pollinisateurs et les oiseaux granivores comme la perdrix. Elles s'inscrivent dans un paysage socioculturel (l'impressionnisme avec les tableaux de Monet par exemple) et correspondent désormais à un patrimoine remarquable, du fait de la rareté de certaines espèces.

Le plan départemental d'actions en faveur des messicoles

Bleuet de l'Eure

Il a été défini pour :

 

  • améliorer la connaissance relative au patrimoine biologique des messicoles (inventaires, conditions de germination et de développement en fonction des pratiques agricoles…) ;
  • assurer le maintien et le rétablissement des espèces messicoles dans les paysages agricoles (notamment sur les sites expérimentaux de l'Eure) ;
  • aider à la mise en place d'une filière "graines locales" en vue de proposer des jachères fleuries et/ou apicoles composées d'essences locales aux collectivités et aux eurois ;
  • communiquer et sensibiliser un large public (professionnels, particuliers) à la spécificité de ce patrimoine.

 

> Téléchargez la plaquette de présentation du plan départemental d'actions

 

Reconnaître les plantes messicoles de l'Eure

La liste des espèces messicoles de l'Eure a été établie par le Conservatoire Botanique National de Bailleul d'après la méthodologie définie dans le cadre du Plan National d'Actions en faveur des messicoles. Cette liste a été validée par le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel en décembre 2012. Pour aider à la détermination des principales plantes messicoles de l'Eure, un guide de reconnaissance a été réalisé.

 

> Télécharger la liste des messicoles de l'Eure
> Télécharger le guide de reconnaissance des plantes messicoles

 

L'observatoire participatif des plantes messicoles

2013, lancement de l'observatoire départemental    "A la recherche du bleuet perdu"

 

Le bleuet fait tellement partie intégrante de notre imaginaire collectif que nous pensons qu'il est présent partout dans nos campagnes. Et pourtant, à bien y regarder, il se raréfie dans l'Eure comme partout en France. Afin d'améliorer les connaissances sur la localisation de cette espèce, le Département de l'Eure a lancé dès 2013 un observatoire participatif, "A la recherche du bleuet perdu". Toutes personnes intéressées ont alors pu faire part de leurs observations de bleuets des champs au sein des limites du Département (photos, localisation).

Les résultats 2013-2015


L'observatoire départemental a rencontré un vif succès.

En 2018 il est renommé "à la recherche des fleurs des champs". En plus du bleuet, il est aujourd'hui élargi à la reconnaissance de nouvelles espèces : le coquelicot et le chrysanthème des moissons. Si vous les observez en balade, envoyez-nous leur photo et localisation à bleuet-sauvage@eure.fr

 

A noter également, l'existence d'un observatoire participatif national sur les messicoles a vu le jour en 2016, lancé par l’association Tela Botanica en partenariat avec Montpellier SupAgro et la Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux. 

 

Vous pouvez également enrichir la base de donnée nationale. vous accéderez via ce lien à une carte des observations où figureront par la suite vos futures contributions.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter