59 Espaces naturels sensibles
Notre site sur facebook
titre
dernière mise à jour le 03/05/2019
photo article
lecture audio

Les Espaces naturels sensibles (ENS) sont des sites classés par le Département pour leur intérêt écologique : ils sont riches d'espèces animales et végétales particulièrement rares, d'écosystèmes diversifiés ou encore de paysages représentatifs de l’Eure et méritent d'être sauvegardés. Les ENS sont également des supports de l'économie locale (agriculture, tourisme, vie associative)

Le schéma Eure Nature Sensible Compte 59 sites. Il met en œuvre une gestion permettant la préservation des espèces et des milieux dans lesquels elles évoluent. Ce schéma est représentatif de la diversité et de la richesse des paysages du Département qui se composent de forêts, de coteaux, de zones humides… Plus de cinquante animations sont organisées chaque année pour sensibiliser le public à la protection de la nature.

 

Les forêts et boisements

L'Eure est couverte de vastes forêts domaniales dominées par le hêtre et de forêts privées de chênes qui bordent les vallées. Elles jouent des rôles importants dans notre paysage et offrent un refuge aux animaux et aux insectes (cerf, Pic noir, houx, Lucane cerf-volant...). Ces forêts contribuent à lutter contre l'érosion des sols et à stocker le carbone, responsable de l'effet de serre.

 

***

 

Les coteaux calcaires



 

Les coteaux résultent de l'érosion du plateau calcaire par les cours d'eau. La forte pente et l'affleurement de la roche créent un microclimat quasi méditerranéen sur certains coteaux, favorable au développement d'écosystèmes parmi les plus riches de Normandie. Plusieurs espèces significatives y vivent : Faucon pèlerin, Lézard vert, Cigale des montagnes, Astragale de Montpellier, violette de Rouen…

 

***

Les milieux humides et cours d'eau

Fonds de vallées, sources, mares, tourbières, marais… Les zones humides sont d’une exceptionnelle biodiversité : Cigogne blanche, Busard des roseaux, Rainette verte, Myosotis des marais, plantes carnivores… Elles ont un rôle primordial dans la protection de la ressource en eau. Pourtant, les zones humides ont subi de fortes dégradations qui nécessitent, aujourd'hui, des actions de protection prioritaires.

 

 ***


Les terrasses alluviales

Elles sont constituées de sables et raviers charriés par la Seine. Elles sont connues pour leurs carrières d'exploitations mais ce sont aussi de milieux naturels secs et caillouteux qui rappellent les steppes. Cette originalité offre une diversité dans la faune et la flore : Oedicnème criard, Tetrix des sablières, Petite centaurées…
 

 ***

 

Les paysages de plateaux

Ces territoires sont dédiés majoritairement à l'exploitation céréalière avec une faune et une flore associées telles que les plantes messicoles, campagnes des moissons (Bleuet, Nielle des blés...), les insectes pollinisateurs butinant ces fleurs des champs (abeilles, bourdons, papillons...), ou encore les oiseaux des plaines céréalières, dont les populations régressent comme celles du Busard cendré, de la Perdrix grise, ou encore de l'Alouette des champs.

 

Ces paysages peuvent aussi être accompagnés de réseaux de mares accueillant amphibiens et insectes aquatiques ou de réseau du bocages, favorable en enjeux de corridors écologiues.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter