Accueil
accueil
Notre site sur facebook
Giverny vise la reconnaissance mondiale
Publiée le 13/07/17
Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
lecture audio

Profitant de la visite du ministre des Affaires Européennes et du tourisme, Jean-Yves Le Drian, la candidature de Giverny au patrimoine mondial de l'Unesco a été dévoilée.

La première étape de l’inscription de Giverny au patrimoine mondial de l’humanité est lancée. Le chemin sera long mais le berceau de l’impressionnisme peut prétendre entrer dans le cercle très fermé des sites mondiaux classés par l’Unesco.



 

Le village de Giverny viendra-t-il bientôt rejoindre Venise, la muraille de Chine, la baie d’Ha Long, l’acropole d’Athènes ou plus proche de chez nous le Canal du Midi, le Mont-Saint-Michel, le château de Versailles ou encore Le Havre et son architecture Perret sur la liste du millier de sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco ? 



 

Ce n’est pas encore fait mais c’est tout à fait possible et c’est le sens de la candidature que viennent officiellement de déposer Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition énergétique, encore président du Département de l’Eure et président du musée des impressionnismes de Giverny, Hugues Gall, président de la fondation Monet et Laurent Petitgirard, secrétaire perpétuel de l’académie des Beaux Arts.

 

Un courrier commun à la ministre de la Culture

 

 

Dans un courrier adressé à Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, les trois signataires lancent la première étape, incontournable, pour espérer un jour rejoindre le club fermé des sites classés à travers le monde par l’Unesco : la demande d’inscription de Giverny sur la liste indicative nationale française, antichambre obligatoire du classement Unesco.


En effet, pour prétendre à ce classement prestigieux, le chemin est long et largement codifié. Le charme, la beauté d’un site ou son histoire sont évidemment des éléments importants mais ne suffisent pas. Il doit aussi représenter une « valeur universelle exceptionnelle » dixit les critères de sélection de l’organisation internationale.

 

Berceau incontestable de l’impressionnisme
 

Sans chauvinisme exacerbé, Giverny a les atouts pour répondre à cette attente. Haut lieu touristique international, la commune est célèbre dans le monde entier à travers les tableaux de Claude Monet qui y vécut la moitié de sa vie, de 1883 à 1926. C’est à Giverny que la simplicité des sujets mêlée à la complexité des recherches sur les représentations, les formes et les couleurs, ont fait de Monet à la fois un artiste accessible et universel et un précurseur de la modernité.



 

C’est aussi au cœur du village eurois que le maître a accueilli des figures, aujourd’hui incontournables, de l’impressionnisme américain comme Robinson, Butler, Perry, Breck ou Frieseke. Le qualificatif de berceau de l’impressionnisme n’est pas donc pas usurpé.


 

 

 

De cette histoire subsiste aujourd'hui des lieux, des maisons et bien entendu les fameux jardins, uniques dans leur conception et parfaitement préservés.

 

Depuis 1992, le musée d’art américain devenu ensuite musée des impressionnismes Giverny complète le tableau auquel il convient encore d’ajouter les touches patrimoniales et naturelles de cette partie de la vallée de la Seine, la richesse de sa faune et de sa flore, ses coteaux calcaires caractéristiques ou encore ses zones humides. Bref un véritable tableau vivant de l’impressionnisme prêt à entrer dans la collection exceptionnelle de l’Unesco.

 


Les services du Département et de l’Etat vont s’attacher dans les mois à venir à constituer le dossier d’inscription sur la liste indicative nationale,  véritable antichambre obligatoire du classement Unesco.


Cette inscription validée, l’Etat français décidera, au moment qui lui semble opportun de présenter la candidature de Giverny au comité du patrimoine mondial qui, après plusieurs évaluations intransigeantes, rendra son verdict. Cela peut prendre plusieurs années, demande un travail important mais assurément serait un véritable tremplin mondial pour Giverny et plus largement pour le département.

 

 

Le patrimoine mondial de l’humanité en cinq questions




1- Le patrimoine mondial de l’Unesco c’est quoi ? 


C’est un label créé par l’Organisation des Nations unies (ONU) pour l’éducation, la science et la culture en 1972 par le biais d’une convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel. Cette convention est aujourd’hui ratifiée par 186 Etats parties.



 

2- Quels sont ses objectifs ?


L’attribution du label vise à encourager, à travers le monde, l’identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité et une application universelle. Chaque année, le comité du patrimoine mondial établit la liste du patrimoine mondial.
Elle compte aujourd’hui : 679 biens culturels, 174 biens naturels et 25 biens mixtes (à la fois culturels et naturels), le tout répartis dans 145 Etats parties.

 

3- Quels intérêts d’obtenir un tel classement ?
Très concrètement, le classement est synonyme d’une reconnaissance mondiale incontestée et immédiate. Dès lors, l’afflux touristique bondit. Dans la région, le meilleur exemple est celui de la ville du Havre qui, aussitôt après le classement de son centre reconstruit par Auguste Perret en 2005, a accueilli 20 % de visiteurs en plus et continue à surfer sur la vague.


4- L'Unesco peut-elle déclasser un site ?
Oui, et c'est déjà arrivé même si cela reste rare. En France toujours, la ville de Bordeaux a failli voir ses efforts pour obtenir le précieux label anéantis par le simple fait d’avoir projeté de détruire un pont métallique construit en 1911. Les contraintes existent donc et ne sont pas prendre à la légère.


5- Quel a été le premier site français classé par l'Unesco ?
C’est un site normand incontournable : le célèbre Mont-Saint-Michel qui a eu cet honneur, en 1979. Giverny étant, en termes de fréquentation, le deuxième site le plus visité de Normandie, juste après le Mont, il n’est pas impensable qu’il décroche le fameux label.

 

Feuilletez le book de Giverny, berceau de l'impressionnisme, patrimoine d'exception
 

 



 

 

Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
Il n'y a actuellement aucun commentaire Commentez-contribuez
Votre pseudo
Votre commentaire
Attention! Votre responsabilité personnelle peut être engagée par vos commentaires. Faites preuve de courtoisie et de modération.

Cliquez ici pour nous signaler un contenu contrevenant aux conditions générales d'utilisation.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter