Accueil
Notre site sur facebook
Le redressement budgétaire du Département confirmé
Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
lecture audio

Les comptes administratifs 2017 confirment que le Département a redressé la barre financièrement en à peine trois exercices et peut donc sereinement signer avec l’Etat un contrat de maîtrise de ses dépenses.

Comme à chaque session du mois de juin, les conseillers départementaux ont examiné les comptes administratifs arrêtés de l’année précédente. Il s’agit d’un moment important car l'analyse de ces comptes administratifs 2017 permet de connaître très exactement la situation financière réelle du Département.

Première confirmation : l’Eure, qui a déjà le taux de taxe foncière sur les propriétés bâties (20,24%) le plus faible de Normandie, poursuit dans le gel de la fiscalité. Il s’agit d’un choix politique clair et  d’une vraie performance budgétaire lorsqu’on sait que, sous le quinquennat Hollande, le Département a perdu près de 30 M€ de dotation dont encore 8,75 M€ durant la seule année  2017.
 

Des dépenses de fonctionnement contenues


Élément marquant de ce budget, le challenge de la maîtrise des dépenses de fonctionnement a été relevé  avec une hausse contenue à +0,9 %. Cette maîtrise des dépenses de fonctionnement, qui ont pourtant tendance à s’accroître naturellement chaque année, est un vrai cheval de bataille pour le président Pascal Lehongre.

La tenue de ce budget de fonctionnement est d’autant plus importante que les prochains budgets seront placés sous haute surveillance. En effet, l’Eure a signé avec l’Etat un engagement sur la maîtrise de ses dépenses (+ 1,2 % max sur la période 2018-2020)  en contrepartie du maintien en intégralité de ses dotations.

En parallèle de cette maîtrise des dépenses de fonctionnement, le budget d’investissement 2017 est, lui, caractérisé par une forte hausse de +9 % (75,4 M€) alors que la dette a été  stabilisée (248 M€). 

Clairement, le Département a assaini ses bases financières juste avant de s'engager dans le contrat avec l'Etat et au moment où ses besoins de financement vont être démultipliés par la mise en œuvre des nombreux PPI (collèges, routes, Ephad, THD) votés depuis 2015.



Numérique : le Département modernise les collèges



Au programme aussi de cette session plénière, l’examen du premier bilan sur le transfert de la maintenance et des infrastructures des équipements numériques des collèges. En confiant au Département, sans aucune compensation,  ce poste de dépense qui pèse de plus en plus lourd financièrement, l’Etat  n'a pas fait une mauvaise opération comptable.

 

En effet, la vétusté globale des infrastructures réseaux  et des serveurs informatiques des collèges ont nécessité généralement leur remplacement pur et simple. Le Département a donc investi massivement pour remettre à niveau les équipements informatiques des collèges.
 
Une équipe dédiée de 5 personnes se charge désormais de l’assistance et de la maintenance de tout le parc informatique des collèges. Une organisation qui a déjà prouvé son efficacité en se montrant très réactive.  Les délais d’intervention sont ainsi passés de 10 jours… à moins de 24 h pour plus de la moitié des demandes d’intervention demandées par les établissements !

Par ailleurs 1 M€ de matériel va être acheté chaque année pour remettre à nouveau le parc et finir de déployer la fibre puisque tous les collèges seront raccordés d’ici la fin de l’année. 48 collèges seront reliés à la fibre optique et les 8 établissements restant seront raccordés en Très Haut Débit via des solutions alternatives avant la fin de l’année.  Fin 2018, 100% des collèges seront raccordés en THD et 35 d'entre-eux auront même été équipés en vidéo-protection. Une mesure de sécurité qui avait été  annoncée par  la nouvelle majorité dès avril 2015 et qui a donc été largement mise en œuvre.  

 

 

Des collégiens à la découverte du Département

 



Dans le cadre de ses opérations d'éducation et de découverte de la citoyenneté, le Déparrtement accueille régulièrement des enfants et des adolescents pour leur faire découvrir le fonctionnement et les coulisses de l'institution. Lundi, ce sont des collégiens de Beuzeville qui étaient dans l'hémicycle de la session plénière.
Profitant d'une interruption de séance, le président Pascal Lehongre mais aussi les conseillers départementaux de Beuzeville, Jean-Pierre Flambard et Micheline Paris, sont allés à leur rencontre pour répondre à toutes leurs questions sur le Département.

 

Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
Il n'y a actuellement aucun commentaire Commentez-contribuez
Votre pseudo
Votre commentaire
Attention! Votre responsabilité personnelle peut être engagée par vos commentaires. Faites preuve de courtoisie et de modération.

Cliquez ici pour nous signaler un contenu contrevenant aux conditions générales d'utilisation.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter