Accueil
Notre site sur facebook
Prévention de la radicalisation : les Départements normands s'engagent
Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
lecture audio

Plus que jamais les Départements normands coordonnent leurs actions et mettent à profit leurs expériences. Vendredi, ils se sont engagés collectivement sur la prévention de la radicalisation.

Les G5 se suivent mais ne se ressemblent jamais puisque les Présidents normands ont à chaque fois à cœur d'élargir le champ de leurs échanges et de leurs actions à des domaines très divers.


Réuni à Louviers (Eure), le G5 s'est notamment concentré sur le déploiement du Très Haut-Débit et les Présidents normands ont pu comparer les différentes stratégies qui ont été mises en place dans chaque département. Ce déploiement représente un investissement public global (départements-Région-EPCI) de plus d'un milliard d'euros.  

Lors des échanges de la matinée, les Présidents des Départements normands, qui cherchent à optimiser leurs actions pour répondre à la demande très forte de leurs territoires,  ont décidé de constituer une structure partagée qui va permettre d'évaluer les démarches de modernisation entreprises par chacun d'entre eux.

 

Concrètement : les services de chaque département dédiés aux enjeux de modernisation partageront leurs démarches innovantes pour qu'elles puissent être diffusées auprès des autres collectivités. Ils devront aussi réfléchir ensemble autour de nouveaux outils communs de pilotage et d'évaluation. Cette cellule sera le moteur principal de la réflexion qui sera menée autour de la modernisation et de l'efficience des organisations départementales. Cette cellule aura aussi à charge de créer des outils nouveaux  comme, par exemple,  un "Observatoire normand de l'achat public" qui cartographierait les achats et permettrait d'identifier les opportunités de mutualisation.



La mutualisation des bailleurs sociaux au centre des attentions
 

Autre sujet d'actualité soumis à la réflexion des Présidents, la mutualisation entre les bailleurs sociaux et le projet de loi ELAN (Evolution du Logement de l'Aménagement et du Numérique) qui vise à construire des logements plus vite, moins chers et qui répondent mieux aux enjeux de mixité sociale.
 

Concernant la mutualisation des bailleurs sociaux, le Département de l'Eure a lancé une mission d'étude pour poser le diagnostic des structures existantes, dégager les pistes de mutualisation  pertinentes et enfin décliner un scénario puis un calendrier.  Cette mission, qui doit durer 8 mois, se fera en co-construction et en transversalité totales avec le Département  et tous les bailleurs sociaux. Cette mission permettra aux autres Départements du G5 d'alimenter leurs propres réflexions et modes opératoires pour répondre à cette volonté exprimée par la loi ELAN de réduire le nombre d'acteurs du logement social. 
 

Si sur toutes ces thématiques, les discussions permettent de partager des réflexions et des analyses entre Départements, d'autres sujets plus avancés font d'ores et déjà l'objet d'une position commune. 

 

 

Un groupe de travail unique en France


Les 5 Départements normands sont en parfaite concordance sur la nécessité d'être acteurs de la prévention de la radicalisation. Les présidents ont une vision claire de ce que doit être l'apport de leur collectivité sur cet enjeu primordial de sécurité intérieure : "Si les services de l’Etat assurent le traitement sécuritaire et judiciaire du problème, la prévention de la radicalisation est devenu l’affaire de tous. La détection de certains changements de comportements doit alerter nos travailleurs sociaux, nos éducateurs de prévention spécialisée, nos agents de l’Aide sociale à l’enfance et de la Protection Maternelle et Infantile, nos agents dans les collèges, nos psychologues, infirmiers scolaires etc... Le Département est  la collectivité territoriale qui est la plus en contact avec les personnes les plus fragiles et tous nos agents peuvent être amenés à détecter des cas concrets de basculement et jouer un rôle décisif pour la sécurité publique."
 

 

En complément des initiatives de l’Etat, les Départements ont donc décidé de signer tous ensemble un  protocole qui les engagent sur :
•    Les échanges de pratiques
•    Les circuits de transmission et d’échange d’informations
•    La sensibilisation et la formation des acteurs de la prévention de la radicalisation
•    La sensibilisation des collégiens aux enjeux et risques de la radicalisation
•    L’évaluation et l’accompagnement des jeunes en voie de radicalisation et de leur famille.
 

Il faut souligner que sur cet enjeu de la prévention de la radicalisation, ce groupe de travail commun entre tous les Départements d'une même région est unique en France.

La prochaine réunion des Départements normands aura lieu dans le Département de la Manche en juillet prochain.
 

Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
Il n'y a actuellement aucun commentaire Commentez-contribuez
Votre pseudo
Votre commentaire
Attention! Votre responsabilité personnelle peut être engagée par vos commentaires. Faites preuve de courtoisie et de modération.

Cliquez ici pour nous signaler un contenu contrevenant aux conditions générales d'utilisation.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter