Accueil
Notre site sur facebook
Maxime, écorché mais pas vaincu !
Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
lecture audio

Trois ans seulement après ses débuts dans la pratique sportive du tir, Maxime Logeon, collectionne déjà les médailles départementales, régionales et nationales handisport.

Né à Evreux, c'est à Perriers-la-Campagne, entre Le Neubourg et Bernay que Maxime Logeon grandit. Il avoue ne pas s'intéresser aux études et choisit de rejoindre l'armée à l'âge de 17 ans. Il y restera 18 mois avant de trouver un emploi dans la sécurité. Amateur de sensation forte, il passe son permis de moto et consacre beaucoup de temps au handball, son sport favori. Le tir sportif, il le pratique à ses moments perdus. Pourtant, un événement bousculera sa vie et lui fera prendre un tout autre chemin.


Ses premières armes à 17 ans

C'est au club de tir de Bernay que Maxime fait ses premières armes à l'âge de 17 ans. "Au début, je pratiquais le tir pour le plaisir, quelques fois par an, avec mon beau-père. Je préférais me défouler sur un terrain de handball," raconte Maxime. Le club de tir de Bernay compte 331 licenciés, âgés de 8 à 86 ans, précise Frédéric Frary, le président. Plusieurs disciplines y sont pratiquées dont le tir à 10, 25, 50 et 37 mètres.  Il accueille tout au long de l'année des personnes en situation de handicap (physique, mental ou sensoriel) grâce à son agrément "Sport et handicap". Mais la spécialité de Maxime c'est le Ball-trap qu'il pratique dans un autre club à Breteuil-sur-Iton.


Un accident qui va changer sa vie

A l'âge de 21 ans, un accident de moto cause de graves lésions à l'une de ses jambes. Cette évenement le contraint à arrêter le handball et lui fait perdre son emploi. Durant un an, Maxime se déplace en fauteuil et c'est aussi en fauteuil qu'il débute la compétition. "J'étais motivé et j'aimais ça, j'ai donc évolué très rapidement. J'ai alors participé à mes premières compétitions handisports et au fil des médailles, j'ai décroché le titre de champion de Normandie. Le Ball-trap m'a aidé à surmonter cette épreuve," poursuit-il.


Des sponsors pour financer

Maxime n'hésite alors plus à parcourir la France pour participer aux compétitions de Ball-trap. Et si la pratique de ce sport nécessite un budget de 5 000 € par an, il peut compter sur ses sponsors et amis pour l'aider à financer ses déplacements. " Je n'ai pas eu à rechercher de sponsors, de nombreux commerçants et amis se sont proposés spontanément pour me soutenir," ajoute Maxime.

Parmi ses sponsors, la boulangerie Les p'tites douceurs et le Livebar de Beaumont-le-Roger, la discothèque Le Trianon, le restaurant "La bonne franquette" de Thouberville et ses clubs de tir sportif de Bernay et de Breteuil-sur-Iton.


Force et détermination

L'amputation partielle de sa jambe est intervenue un an après son accident et quelques mois seulement avant les championnats de France. "En quelques mois, je me suis rétabli et me suis entrainé pour le championnat de France. Très vite, j'ai dû  apprendre à marcher avec une prothèse et surtout retrouver de bonnes sensations. En juillet, je suis devenu champion de France handisport de Ball-trap, fosse universelle," raconte-t-il fièrement. En plus de ses qualités de concentration et de maîtrise de soi, Maxime est très déterminé. C'est aux côtés des quelques 200 sportifs valides qu'il décroche ensuite la 74e place au championnat du monde de Marrakech.


Et s'il est toujours à la recherche d'un emploi, Maxime ne compte pas arrêter sa passion. Il veut déjà aller plus loin dans la compétition et ambitionne de décrocher un jour une médaille olympique.


> En savoir plus sur le tir sportif handisport


> En savoir plus sur le Club de tir de Bernay


> Suivre le Club de tir de Bernay sur les réseaux sociaux



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Ils font l'Eure" est une série de portraits que vous retrouvez chaque jeudi sur notre site. Ils mettent en valeur une initiative unique, un parcours singulier, une démarche exemplaire, un sujet insolite ou une idée remarquable ayant germé sur le territoire eurois.

"Ils font l'Eure" est un coup de projecteur sur ceux qui font la richesse de notre département.

> Découvrir l'ensemble de nos portraits "Ils font l'Eure"
 

 

Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
Il n'y a actuellement aucun commentaire Commentez-contribuez
Votre pseudo
Votre commentaire
Attention! Votre responsabilité personnelle peut être engagée par vos commentaires. Faites preuve de courtoisie et de modération.

Cliquez ici pour nous signaler un contenu contrevenant aux conditions générales d'utilisation.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter