Accueil
accueil
Notre site sur facebook
LNPN : les élus eurois veulent une gare nouvelle "Evreux-Nétreville"
Publiée le 17/11/16
Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
lecture audio

En comité de pilotage à Rouen, les élus de l’Eure ont apporté au débat de la LNPN une proposition inédite et séduisante : créer une seule et unique nouvelle gare dans l'Eure.

Les annonces récentes d’importants investissements sur le réseau normand et l’arrivée de nouveaux trains ont pu laisser planer un doute sur l’avenir du projet de Ligne Nouvelle Paris Normandie. Interrogé à Rouen la semaine dernière à ce sujet, Guillaume Pépy, le président du directoire de la SNCF, a rappelé que ce projet, visant à améliorer sensiblement la desserte ferroviaire normande, « restait bel et bien sur les rails ».
 
Jeudi 20 octobre se tenait d’ailleurs un nouveau comité de pilotage de cette LNPN en préfecture à Rouen, réunissant, autour du préfet François Philizot, les représentants de la Région Normandie, de certaines villes (Rouen, Caen, Le Havre et Paris) ainsi que des sept Départements impactés (Normandie et Ile-de-France). A cette occasion, les élus eurois ont réaffirmé leur intérêt pour la LNPN et rappelé que l'Eure doit tirer des bénéfices de ce projet. La LNPN constitue en effet un enjeu d'avenir fondamental pour le développement et l'attractivité de tout le territoire eurois et normand.
C'est dans cette perspective que les élus eurois ont posé, tous ensemble, sur la table des négociations, une nouvelle proposition concernant la gare nouvelle d’Evreux.


 
Pertinent, économique et... unanime
 


En effet, jusqu’à présent, cinq possibilités étaient étudiées pour la création de cette gare dans l’Eure : Gravigny, Le Coudray, Caillouët, Sassey et enfin une implantation au sud de la Base aérienne 105. Avec à chaque fois des contraintes géographiques, foncières et techniques contraignantes doublées par des considérations budgétaires fortes.
Lors de ce comité de pilotage,  Hervé Morin, Président de la Région Normandie, a rappelé qu’il souhaitait une gare qui soit un facteur d’aménagement de la ville d’Evreux.
 
Cette volonté de la Région est parfaitement en phase avec la nouvelle alternative portée par les agglomérations d’Evreux (GEA), de Louviers (CASE) et de Vernon (CAPE) ainsi que par le Département de l’Eure, de localiser la nouvelle gare à Evreux-Nétreville. Ce choix fait consensus et permet de s’émanciper, au moins partiellement, des réticences liées aux cinq autres propositions.
 
Aux yeux des représentants de l’Eure, les avantages de cette localisation sont nombreux. D’une part, elle permet une insertion immédiate dans le tissu urbain et offre ainsi la perspective d’un levier de développement économique direct en particulier pour le territoire du GEA mais aussi plus largement pour les autres territoires. Elle est également moins gourmande en foncier, sujet sur lequel les craintes des agriculteurs par exemple, sont fortes. De par sa situation géographique, elle offre la possibilité d’irriguer les trois grands bassins d’emplois que sont les agglomérations de l’Eure sans un impact notoire de temps de trajet par rapport aux précédentes propositions.


Enfin, la gare Evreux-Nétreville présente un atout économique de taille : elle évite l’hypothèse de la construction de deux gares de plein champs dans l’Eure.
 


Une nouvelle étude à verser au dossier

 


 
Ces avantages, pragmatiques et concrets, seront détaillés dans les prochaines semaines dans une étude qui sera versée au dossier LNPN. Elle permettra de comparer cette nouvelle proposition aux cinq hypothèses actuellement étudiées par SNCF Réseau avec, à son crédit, un avantage non négligeable : celui d’être soutenu par les décideurs politiques des trois agglomérations et du Département de l’Eure.
 


 
La LNPN en quelques mots


 
Le projet de ligne nouvelle Paris-Normandie est conçu pour améliorer les déplacements des Franciliens comme des Normands. Largement connecté avec le réseau ferroviaire existant, il s'articule avec les différents projets ferroviaires et urbains (Eole par exemple) pour favoriser le développement de la vallée de la Seine.
 
Il répond à un double enjeu :
            - desservir plus rapidement les grandes villes normandes
            - désaturer le réseau ferré francilien très encombré
 
Dans un premier temps, trois sections dites prioritaires sont à l’étude :
            - Paris-Mantes
            - Rouen-Yvetot
            - Mantes-Evreux
Soit 120 km de ligne nouvelle
 
Les temps de parcours estimés :
·        Paris-Evreux : environ 50 mn
·        Paris-Rouen : environ une heure
·        Paris-Caen : environ 1 h 30
·        Paris-Mantes : moins de 30 mn.


> Lire le communiqué de presse sur la position des élus eurois au sujet d'un nouvelle gare Evreux-Nétreville dans le cadre du projet LNPN
 
 

Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
Il n'y a actuellement aucun commentaire Commentez-contribuez
Votre pseudo
Votre commentaire
Attention! Votre responsabilité personnelle peut être engagée par vos commentaires. Faites preuve de courtoisie et de modération.

Cliquez ici pour nous signaler un contenu contrevenant aux conditions générales d'utilisation.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter