Accueil
accueil
Notre site sur facebook
Le budget 2017 du département adopté !
Publiée le 13/03/17
Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
lecture audio

Le budget primitif 2017 du Département a été adopté lundi 13 mars. Il permet non seulement de maintenir un niveau d'investissement élevé mais aussi de geler la fiscalité. 

La construction du budget 2017 du Département a été un jeu subtil d’équilibriste. Entre hausse des dépenses sociales obligatoires, la baisse des dotations de l'Etat et la volonté de continuer à investir pour les Eurois tout en gelant la fiscalité des particuliers et des entreprises, l'équation était délicate.

"Le contexte n'a jamais été aussi difficile", convient dans l'hémicycle Pierre-Mendès-France, Sébastien Lecornu, le président du Département, en ouverture de la session budgétaire du lundi 13 mars.



94 millions d’investissements en 2017


Cette année, l'effort d'investissement s'établit à 94M€, en hausse de + 2,3 % par rapport aux investissements 2016.

 

Il faut le rappeler, le Département est engagé dans :

 

  1. un PPI (plan pluriuannuel d'investissement) collèges de 172,5 M€, avec 15 M€ (14,7 M€) en 2017 ;
  2. un PPI routes de 125 M€, avec 25 M€ (24,4 M€) en 2017 ;
  3. un plan global de déploiement du très haut débit de 160M€.

 

Sont, de plus, en cours d'élaboration :

 

  1. un PPI EHPAD (établissent d'hébergement des personnes âgées dépendantes) au bénéfice des établissements de Verneuil-sur-Avre, Bernay, Les Andelys et Pacy-sur-Eure en plus des travaux en cours à Conches-en-Ouche et Rugles ;
  2. un PPI casernes de pompiers ciblant, par exemple, les centres de secours de Beaumont-le-Roger, Le Neubourg Pacy-sur-Eure ou Évreux.



Le gel fiscal poursuivi

Dans cette période difficile, la majorité départementale ne reviendra  pas sur son engagement de ne pas augmenter les taxes locales. Respecter la parole donnée, c'est fondamental : en 2017 l'évolution des impôts dans l'Eure s'établit donc à 0 %.

 

Ce sont donc de nouvelles économies qui seront recherchées, en interne, pour garantir des investissements d'envergure, sans grever davantage le pouvoir d'achat des ménages ou des entreprises.

 

 

 

Tous les départements n'ont pas fait ce choix courageux : 63 Départements ont augmenté les impôts et la hausse s'établit en moyenne à 12,8 %.

La palme revient aux Yvelines (+66 %) devant le Val d'Oise (+29,7 %) et l'Essonne (+29 %). Encore en 2017, l'augmentation sera de +8,2 % dans le Cher, +6 % dans les Alpes-de-Haute-Provence, +5,6 % en Ille-et-Vilaine ou +4,5 % en Dordogne.

 

Non seulement depuis le début du mandat, le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties est gelée dans l'Eure à 20,24 % mais c'est de surcroît le taux le plus faible de Normandie.

 

Une gestion financière rigoureuse


En 2016, les efforts de gestion ont permis de faire baisser le niveau d'endettement du Département. Cela a eu un impact favorable sur les indicateurs de solvabilité du Département mais cela a aussi rassuré les banques au moment où le Département négocie avec elles pour financer une partie des grands investissements du mandat. L'Eure a pu ainsi profiter de taux d'intérêt historiquement bas.



RSA : en 2017 l’Eure paiera plus que l’Etat


La situation économique est en constante dégradation depuis 2012 de sorte qu'en 2017, le RSA dans l’Eure atteindra un coût record de 81M€ dont 41M€ à la seule charge du Département.


Mais le RSA n'est pas la seule dépense sociale en constante augmentation. Le budget de l'APA qui permet d'aider financièrement les seniors à rester chez eux même s'ils sont de plus en plus dépendants bondit de +9.5%, passant de 36,2M€ en 2016 à 39,7M€ en 2017… compensé par l'Etat à hauteur de 17M€.



Dépense sociales obligatoires : + 53M€ sur 5 ans


Toutes ces dépenses sociales représentent un somme globale de 303,4 M€ au budget 2017 ... contre  250M€ en 2012.


Ces dépense sociales obligatoires ont progressé de +53M€ en 5 ans alors que dans le même temps  la baisse des dotations décidées par le Gouvernement a atteint -79.7M€ sur la même période.


"Je le redis pour que tout le monde prenne bien la mesure de ces chiffres : sur la période 2012-2017, nos dépenses sociales ont augmenté de 53M€ alors que le Gouvernement nous a retiré 80M€ de recettes. En 2012, les dotations de l'Etat s'affichaient à 128.6M€ dans le budget du Département ; en 2017 ces dotations seront de seulement  93,6 M€. Rien que pour l'année 2017, le nouveau coup de rabot de 10M€ sur la dotation globale de fonctionnement de l'Eure  représente plus que tous les  budgets de fonctionnement de la culture, du sport, de l'attractivité économique et touristique réunis", souligne encore Sébastien Lecornu.
 

 

Tout savoir sur le budget 2017 du Département de l'Eure, en quelques clics et en un clin d'œil sur www.dataviz-eure.fr :

Ou cliquer sur l'image

 

 

 

> En savoir plus sur Dataviz

Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
Il n'y a actuellement aucun commentaire Commentez-contribuez
Votre pseudo
Votre commentaire
Attention! Votre responsabilité personnelle peut être engagée par vos commentaires. Faites preuve de courtoisie et de modération.

Cliquez ici pour nous signaler un contenu contrevenant aux conditions générales d'utilisation.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter