Accueil
accueil
Notre site sur facebook
Place aux politiques innovantes !
Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
lecture audio

Rendez-vous désormais habituel, la 3ème conférence des élus locaux s’est tenue lundi à Evreux. Au programme un point sur les grands chantiers lancés et les nouveaux dispositifs récemment votés par le Département.

Le rendez-vous est en passe de devenir un incontournable dans le calendrier des temps forts du Département. Lundi, pas moins de 300 élus ont répondu à l’invitation du Département pour la 3ème conférence des élus de l’Eure.

 

Des marges de manoeuvre retrouvées

Devant ce parterre d’élus de tout le territoire, Pascal Lehongre, a donné le ton de cette matinée studieuse. « Les premières actions de notre mandat ont été consacrées en priorité à retrouver des marges de manœuvre financières pour notre collectivité. Nous maîtrisons à nouveau aujourd’hui nos dépenses ce qui nous permet de lancer, tester et essayer de nouvelles politiques départementales », explique le nouveau président du Département qui était, il n’y a encore pas si longtemps, rapporteur général du budget de la collectivité départementale.

 

 



L’ancien président, Sébastien Lecornu, même pris dans ses nouvelles responsabilités ministérielles, ne dit pas autre chose. « Notre action depuis 2015 s’articule en trois phases. La première a consisté à redresser les comptes du Département. C’est chose faite sans avoir trahi notre promesse de ne pas augmenter la pression fiscale sur les ménages et les entreprises de l’Eure. Ensuite est venu le temps de traiter les urgences », rappelle à la tribune l’ancien président.

 

Parmi ces urgences, la sécurité malheureusement s’est très vite imposée. « Nous avons été l’une des premières collectivités départementale à s’emparer de la problématique de la radicalisation, de sa détection et de sa prévention. Aujourd’hui, nous sommes observés comme un Département pilote qui a développé des outils originaux dont on s’inspire », commente Sébastien Lecornu.

 

Les grands chantiers de rattrapage et de modernisation

 

Le constat est sensiblement le même sur le sujet du paiement au juste droit des allocations de solidarité, RSA en tête.

 

Balayant les critiques parfois vives, Sébastien Lecornu préfère revenir sur les résultats chiffrés, deux ans après : pas loin de 10 000 contrôles réalisés, 860 versements de RSA suspendus pour plus de 693 000 € de prestations non versées. « C’est le prix de la justice et de l’équité de l’accès aux allocations de solidarité », pour Sébastien Lecornu.

 

 

 

 

Au clair sur ses finances, le Département est aujourd’hui en mesure d’assumer ses grands chantiers « de rattrapage et de modernisation ».

 

Les plans pluriannuels d’investissement annoncés ces derniers mois en sont les têtes de pont : 172M€ pour les collèges, 125M€ pour le réseau routier départemental, 61 M€ pour la rénovation d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, 9,5M€  pour reconstruire plusieurs centres de secours et d’incendie vétustes, et 37M€ pour accélérer le déploiement du haut et très haut débit partout dans l’Eure.

Ces grands chantiers prioritaires n’éludent pas les autres actions du Département qui là encore se veulent être innovantes, inventives et surtout au service du mieux vivre dans l’Eure. Ces dispositifs, nouveaux, étaient au cœur des trois tables rondes programmées lors de cette conférence des élus.



Des aides concrètes pour les commerces de proximité


Adopté en session plénière d’octobre, le plan en faveur des commerces de proximité et de la revitalisation des centres-bourgs a été présenté dans les détails avec en particulier ses mesures phares à savoir l’aide au maintien des derniers commerces de proximité en milieu rural et bien entendu cette première en France qui consiste à rembourser, à certaines conditions, 50% de la part départementale de la taxe foncière aux commerçants de proximité.

 



« Les constats nous les connaissons. Entre la périurbanisation et le changement des modes de consommation, le commerce de proximité souffre. Mais paradoxalement, les consommateurs souhaitent de plus en plus consommer local », détaille Stéphanie Auger, vice-présidente du Département en charge du développement économique.

Fruit d’un travail mené conjointement avec la Chambre de commerce et d’industrie Portes de Normandie et la Chambre des métiers de l’Eure, ce plan en faveur du commerce vise à apporter des réponses concrètes aux commerçants et également aux élus qui souhaitent maintenir dans leur commune une activité commerciale synonyme de dynamisme.

 

 

Le nouvel élan de l’insertion dans l’Eure


Avec pas moins de 13 000 bénéficiaires du RSA dans l’Eure, l’insertion représente un enjeu humain mais aussi financier majeur pour le Département.

Les diagnostics effectués ces derniers mois ont prouvé la portée limitée des dispositifs jusqu’à présent mis en œuvre pour favoriser le retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA. « 55% des bénéficiaires sont toujours dans le dispositif plus de trois ans après leur entrée. C’est le signe d’un dysfonctionnement », convient Perrine Forzy, vice-présidente en charge de ce dossier au Département.

 

D’autant que dans le même temps, des entreprises se plaignent régulièrement de peiner à recruter de nouveaux collaborateurs.

Il serait évidemment illusoire de croire qu’il suffit de mettre face à face une personne qui souhaite travailler et une entreprise qui souhaite recruter pour que le problème soit réglé. En revanche, rien n’empêche de réfléchir, avec l’ensemble des acteurs, professionnels de l’insertion et chefs d’entreprise, aux voies à ouvrir pour faire que les deux mondes communiquent. C’est l’objectif de la nouvelle politique d’insertion du Département avec d’ores et déjà des actions concrètes entreprises. Pour répondre aux besoins de certaines entreprises, des formations spécifiques commencent à être mises en œuvre par exemple au centre de formation de Val-de-Reuil dans le domaine de la restauration.

« L’idéal serait de parvenir à positionner chaque personne accompagnée dans son parcours d’insertion sur un secteur d’activité qui recrute », espère Benjamin Mendy, nouveau coordinateur des référents de parcours à la direction territoire, inclusion et développement social du Département.

 

Le logement au plus proche des nouveaux besoins


La dernière table ronde de la matinée était consacrée au logement. « Le Département n’est pas à proprement parler un acteur direct du logement dans l’Eure. En revanche, ses politiques et ses financements ont une grande influence en particulier dans l’évolution du parc social », entame Diane Leseigneur.

Si le besoin de logements dans l’Eure existe, il n’est pas le même partout sur le territoire. « Aujourd’hui le mot d’ordre en direction des bailleurs sociaux est très clairement de limiter les constructions neuves et de favoriser les opérations de réhabilitation et de rénovation », poursuit la vice-présidente. Exemples à l’appui, cette politique commence à porter ses premiers fruits.

 



Les premiers résultats sont également encourageants en ce qui concerne le nouveau dispositif départemental d’aides aux communes pour l’aménagement de logements locatifs. Transformer l’ancien logement de l’instituteur inoccupé depuis plusieurs années ou les locaux de la perception fermée en appartements confortables et aux loyers modérés est une possibilité qui trouve un écho favorable avec déjà plusieurs opérations concrétisées. « Cela répond de plus à un véritable besoin de proximité entre vous les élus et vos concitoyens », termine Diane Leseigneur.

 

Partager :
partager sur facebook partager sur twitter
Il n'y a actuellement aucun commentaire Commentez-contribuez
Votre pseudo
Votre commentaire
Attention! Votre responsabilité personnelle peut être engagée par vos commentaires. Faites preuve de courtoisie et de modération.

Cliquez ici pour nous signaler un contenu contrevenant aux conditions générales d'utilisation.

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter