L’inventaire de la facture instrumentale
accueil
Notre site sur facebook
titre
dernière mise à jour le 17/02/2017
photo article
lecture audio

Le Département a lancé en juillet 2014 une opération d’inventaire du patrimoine lié à la fabrication d’instruments de musique dans le canton de Saint-André-de-l'Eure. Cela concerne les quatre communes traditionnellement désignées sous le nom de « bassin couturiot » : Ezy-sur-Eure, Ivry-la-Bataille, La Couture-Boussey et Garennes-sur-Eure. L’équipe de la Conservation départementale du patrimoine est à pied d’œuvre pour recenser et valoriser cette histoire économique, spécifique de l’Eure. 

Conduit en partenariat avec la Région Haute-Normandie, les communes concernées et le Musée des instruments à vent de La Couture-Boussey, l’inventaire se construit avec le souci constant d’associer les acteurs locaux : habitants, entreprises, associations et élus. L’objectif est de mobiliser les habitants des quatre communes, de les sensibiliser à l’histoire de leur territoire et de leur patrimoine et de partager avec eux les découvertes réalisées. Des projets pédagogiques sont par exemple menés avec les scolaires et une valorisation touristique est également envisagée. En juin 2015, des réunions publiques d’échanges et d’information seront organisées pour présenter les premiers résultats de l’inventaire.


Depuis la fin du XVIIe siècle, le bassin couturiot a développé une activité originale : la fabrication d'instruments de musique à vent. Ce savoir-faire fit la célébrité de ce territoire tout au long des XIXe et XXe siècles. Elle mobilisa une partie des habitants des quatre communes et ce, jusqu'à nos jours. Trois entreprises produisent encore aujourd’hui des instruments, dont certains sont exportés à travers le monde (Marigaux, facteur de hautbois, à La Couture-Boussey, Hérouard & Bénard, fabricant d’accessoires pour instruments à vent, et RC Tampons Musique, spécialiste des tampons, ressorts, résonateurs et rivets, à Ezy-sur-Eure).


Recenser, étudier et faire connaître le patrimoine


Hautbois, clarinettes, flûtes traversières, saxophones… Les fabricants d’instruments de musique à vent, appelés facteurs, sont présents depuis presque 300 ans sur le secteur de Saint-André-de-l’Eure. Il s’agit d’une industrie artisanale vivante et d’un savoir-faire internationalement reconnu, qui ont eu, tout particulièrement au cours des XIXe et XXe siècles, une forte incidence sociale et économique sur la vie des habitants du bassin couturiot. Pourtant, jusqu’à aujourd’hui, aucun recensement ni aucune étude précise n’avaient été engagés.
Véritable spécificité du département de l’Eure, cette industrie constitue un élément emblématique du patrimoine local qu’il est important de faire connaître, de préserver et de valoriser. Le Département a engagé un projet participatif et innovant, sur la période 2013-2017, pour réaliser un inventaire exhaustif de l’histoire de la facture instrumentale du bassin couturiot.



Un recensement exhaustif
Cette opération d’inventaire nécessite un important travail d’investigation sur le terrain. Toutes les traces laissées par la facture instrumentale : bâtiments, machines, outils, instruments, documents, objets issus du mécénat des facteurs… sont recensées. Depuis plusieurs mois, la Conservation Départementale du patrimoine rencontre, discute et interroge les entreprises encore présentes sur le territoire, leurs ouvriers, les associations patrimoniales, les habitants et les collectivités (notamment les services des archives).



Relever et photographier
Tout le monde est susceptible d'apporter des informations intéressantes, car la plupart des bâtiments sont aujourd’hui des propriétés privées. Ainsi, l’ensemble des éléments qui pourrait être nécessaire à l’inventaire est relevé et photographié : vitraux, peintures, inscriptions, années de construction, etc.  Beaucoup sont également collectionneurs d’instruments, de photographies, de cartes postales, de documents d’époque… et aiment partager leur connaissance du territoire. La mémoire des habitants vient également nourrir les recherches.


Création d’une base de données

A partir de toutes ces recherches, une base de données est enrichit et organisée par thématique de bâtiments : usine, atelier, logement… Cet inventaire est croisé avec les bases informatiques départementale et régionale sur le patrimoine de l’Eure ainsi qu’avec les logiciels de cartographies et les cadastres.


> En savoir plus sur la Conservation départementale du patrimoine
 

sites départementaux et partenaires

conseil départemental de l'eureHôtel du Département
14 boulevard Georges ChauvinCS 72101 - 27021 Evreux cedex
Tél. : 02 32 31 50 50
Jours et horaires d'ouverture au public :du lundi au vendredi : 8h30/12h30 - 13h30/17h30
Crédits | Informations légales | Nous écrire | se connecter